Je travaille plusieurs types de grès. Des grès lisses, des grès chamottés, des grès de différentes teintes.

J’aime travailler ces terres brutes, pour leur aspect rugueux, tactile, qui invite au toucher. Le grain de la terre chamottée apporte relief, structure et caractère à mes créations.

Je laisse la terre s’exprimer sans émail, pour révéler à la cuisson des teintes variées, pleines de nuances et de vibrations.

Les Grands Dodus

Rigolos, hautains, bienveillants, fiers, ou encore nerveux. Chacun sa personnalité. Ces êtres bedonnants, mi hommes mi animaux, tous différents et tous attachants. 

Les Petits Héritiers

Un grand Dodu et un petit. Un bébé et sa maman. Un lien filial, deux êtres encore indissociables. Une osmose parfaite, parfois encore fusionnelle, pleine de douceur et de tendresse. 

Les Inséparables

Parce qu’à deux c’est toujours mieux. Ces Dodus s’enlacent, se regardent, se soutiennent. Amants ou amis, toujours indissociables, collés l’un à l’autre.

Les Entravées

Ces sculptures féminines sont plus qu’une forme, qu’un être. 

Elles expriment une force. Une force engoncée, contenue et contrainte, qui tente de se libérer des liens qui l'entravent. 

Métaboliques

Le corps humain comme source d’inspiration. Presque une autopsie de tous ces métabolismes interdépendants.

Pour finalement ne garder qu’un muscle, qu’un organe. Se concentrer sur les formes les plus courbes, les plus rondes. Les sublimer sur un socle.